LES JEUNES ENTREPRENEURS DE LA PREFECTURE DE YOTO SENSIBILISES SUR LE DISPOSITIF D’APPUI TECHNIQUE ET FINANCIER DU FAIEJ
26 juin 2018
Atelier-bilan des activités des Volontaires d’Engagement Citoyen (VEC) de la vague 1 de Vogan
26 avril 2018

SEANCE D’INFORMATION ET DE PARTAGE AVEC LES STRUCTURES EN ATTENTE D’ACCUEILLIR LES VOLONTAIRES

Echanger avec les responsables des structures d’accueil (SA) pour un partenariat qui profite à toutes les parties prenantes de la gestion du volontariat.

Faire découvrir aux structures d’accueil partenaires, le volontariat national mis en œuvre par l’Agence National de Volontariat au Togo (ANVT) et partager avec elles certaines astuces pour la réussite des missions volontaires, tel est le but d’une rencontre entre les responsables de ces structures et le CRV-Maritime, le 02 février 2018.

Après plusieurs mois d’interruption à cause des réformes engagées par l’ANVT, les séances d’information et de sensibilisation ont repris au CRV-Maritime avec les responsables des structures d’accueil. Au total, 36 responsables de structures d’accueil ont pris part à cette séance qui s’est déroulée en deux phases. Il y a d’abord un exposé présenté par Monsieur KLOUKPO Kodjo Ignace suivi, ensuite, d’une session de questions-réponses et de contributions.

Dans son exposé, Monsieur KLOUKPO, Chargé de suivi au CRV-Maritime a relevé que si le volontariat n’est pas du salariat, il n’est pas non plus du bénévolat. C’est un engagement à plein temps qui confère à chacune des trois parties prenantes des responsabilités bien précises pour l’atteinte des résultats escomptés.

Pour l’ANVT, il s’agit de recruter le volontaire, de le former et de le mettre à la disposition d’une structure d’accueil préalablement sélectionnée sur la base d’un certain nombre de critères. Une fois que le volontaire est déployée sur le terrain, l’interlocuteur de la SA est le CRV qui représente l’ANVT dans la région dont la mission est essentiellement de faire le suivi régulier et l’accompagnement des VN. Quant au volontaire, il doit accomplir sa mission dans sa SA selon les règles établies par cette dernière dans le respect de la hiérarchie. Même si c’est l’ANVT qui est l’employeur, c’est aux responsables de la SA qu’il doit reddition de compte sur le travail qu’il effectue.

Pour le présentateur, la valorisation de la mission dépend entre autres de la capacité de la SA à connaître la spécificité et les exigences liées à la mission de volontariat, à occuper suffisamment le VN soulignant ainsi la nécessité de la pertinence de la sollicitation de l’appui des VN. Cet exposé a été suivi de la séance questions-réponses et de contribution.

Dans cette seconde phase, des questions pertinentes ont été posées par les responsables de structures d’accueil. Monsieur AKPA Komi, Directeur Exécutif de l’ONG PASYD et Responsable du CRV-Maritime, assisté de Monsieur KLOUKPO, a répondu aux préoccupations de ces partenaires qui n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction à la fin des échanges. Certaines préoccupations ont porté sur le redéploiement des VN d’une région à une autre et d’une structure à une autre, de la contribution financière des SA, des congés des VN, du droit de grève etc. Les responsables des SA ont aussi fait plusieurs contributions au regard des expériences qu’ils ont eu à faire par le passé avec d’autres volontaires nationaux comme internationaux

.